Élections locales au Sénégal – Jeune Afrique

Désormais maire de Dakar, le bouillonnant opposant devrait travailler en bonne intelligence avec le chef de l’État. Mais pour l’heure, les relations ne cessent de s’envenimer.
L’Assemblée nationale n’a finalement pas voté l’accord conclu entre le gouvernement et les partis politiques en faveur de sept nouveaux sièges. Depuis, pouvoir et opposition se rejettent la responsabilité de ce rétropédalage.
Une mission de Benno Bokk Yakaar, la coalition au pouvoir, sillonne depuis début avril les circonscriptions électorales de l’étranger pour remobiliser les troupes. Objectif : rafler la totalité des sièges dévolus aux Sénégalais de l’extérieur.
À moins de quatre mois des élections législatives de juillet, un consensus a été trouvé entre le gouvernement et les partis politiques pour faire passer de 165 à 172 le nombre de sièges à l’Assemblée nationale.

Recevez chaque jour par email, les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !
Analyse, débats, expertises… Pour comprendre l'Afrique de demain et d'aujourd'hui
© Jeune Afrique 2022, tous droits réservés

source


journal etudes

Lire tous journal etudes

Laisser un commentaire